Au FFA (Festival du Film Francophone d’Angoulême), il y a aussi de la place pour le débat

 

CLIMAT “À la poursuite de l’Endurance” a permis de rebondir sur la conference de Paris



Le producteur Luc Hardy a animé le débat (photo Michel Amat). De gauche à droite: Luc Hardy, Nicolas Imbert (DG Green Cross France), Delphine Bathot (Députée des Deux-Sèvres et ancienne Ministre de l’Ecologie et de l’Environnement, Thierry Gortzounian (Secrétaire Général – La Française Group)




Une cinquantaine de personnes dans la salle et une seule star: l’Antarctique… Il n’y a pas que le strass et les paillettes dans la vie du FFA. Hier le documentaire de Bertrand Delapierre “À la poursuite de l’Endurance” était projeté au CGR. Le film raconte l’expédition polaire de neuf aventuriers partis sur les traces d’Ernest Shackleton dont le navire a fait naufrage , il y a près d’un siècle, au large de l’île de l’Elephant. Entre performance sportive et éclairage scientifique, le film a pour ambition de sensibiliser le public au dérèglement climatique. À l’issue de la projection Luc Hardy, le directeur général de Green Cross Nicolas Imbert et l’ancienne ministre Delphine Batho ont lancé le débat avec, en toile de fond, l’échéance de la conférence de Paris sur le climat. Un échange intéressant qui a permis de mesurer l’écart entre ceux qui pensent que la conférence fera bouger les choses et ceux qui restent pessimistes.

Article "Sud Ouest"