Kaffeklubben

The last two days in Bliss Bugt have been spent making last minute preparations and fine tuning the engine of our powered paraglider. The take-off tonight was complicated because the wind was turning and not strong enough to allow for an easy take off from flat land. We finally lifted off at 7:14PM. 

After 35 min of flight we landed in the Northern most ‘real land’ mass of Greenland, an island called Kaffeklubben. (The name is Danish for Coffee Club.) Before landing, we surveyed an area within a 10 Km radius of Kaffeklubben from an altitude between 50 - 150 meters, sometimes as low as 10-20 meters (wow!!). We saw flocks of geese gliding in the air but Kaffeklubben was the only ‘real land’ in sight. Ben Bernard explained, “Flying north of Kaffeklubben I realized the extent at which we were at risk. The wind was at our back, pushing us north and we experienced wind turbulence which was unusual given the flat landscape. The reflection from the ice at low altitude was blinding and the ice was precariously thin making an emergency landing virtually impossible without dire consequences.” Given the challenging winds, our landing on the island was relatively smooth thanks to Ben’s expertise.

We spent over half an hour on the island collecting specimens and photographing moss, lichen, yellow Arctic Poppies and purple saxifrage. We also took photos for our partners and sponsors, in particular REVO. Their generosity and assistance has made this trip possible. We took off from Kaffeklubben by running down a slope with a 20m altitude. For about 30 more minutes we surveyed the land – sighting a family of Musk Oxes – before returning safely to base camp at Bliss Bugt. Brigitte greeted us with a dinner of foie gras and pasta that she had been saving for this celebration. 

Olivier Gilg GREA/Ecopolaris “The specimens collected by Luc and Ben are extremely rich; one stone alone holds five different species of lichen. In total, they collected three species of flowers: two – saxifrage and one Arctic Poppy, 10 lichen and one moss, identifiable thanks to its fruit. The moss will be sent to Norway for identification and the lichen to Denmark where certain samples will be used for genetic testing and further research.” The Arctic Poppy picked for GREA/Ecopolaris is indeed the northernmost flower in the world! (we did not feel “guilty” as there were several of them within meters of our collection point.
We believe that this is the first time a powered paraglider has taken off and landed on Kaffeklubben. While the distance between Bliss Bugt and Kaffeklubben is only about 20 km, given the thin quality of the ice, the island would have been very difficult to reach by foot or on skis.



Pendant les deux dernières journées à Bliss Bugt nous avons fait les préparatifs et réglages de dernières minutes sur le para moteur. Nous avons finalement décollé aujourd’hui à 19h14. Le décollage était difficile parce que le vent avait tourné et qu’il n’était pas assez fort pour permettre à l’avion de s'envoler aisément d’un terrain plat.
Après 35 minutes de vol, nous sommes arrivés sur le point de terre le plus au nord du Groenland, une île nommée Kaffeklubben (qui veut dire café club en danois), la seule terre ferme du lieu. Nous avons survolé la zone à une altitude allant de 50 à 150 mètres avec une visibilité de 10km. Nous avons ainsi pu voir des bandes d’oies voler. Bernard dit « C’est en volant au nord de Kaff Klubben que j’ai réalisé les risques que nous avons pris. Le vent venait de derrière et nous poussait vers le Nord. Nous avons rencontré des turbulences qui sont inhabituelles pour un terrain plat. La réverbération de la glace à basse altitude et le fait qu’elle soit relativement fine eu rendu un atterrissage forcé sans se mouiller quasiment impossible. »
Bien qu’il y ait eut du vent, notre atterrissage sur l’île fut relativement facile, grâce à l’expérience de Ben).
Nous avons passé 33 minutes sur l’île à collecter des échantillons et à prendre des photos de mousse, lichen et de pavots jaunes de l’Arctique. Nous avons également pris quelques photos pour nos sponsors, en particulier REVO. Leur générosité et assistance nous ont permis de réaliser cette expédition. Les espèces de pavots que l’on a emportées pour le GREA sont les fleurs les plus au nord du monde ! Nous avons redécollés de Kaffeklubben, en courant sur une pente qui a un dénivelé de 20m.
Nous avons examiné le territoire pendant une trentaine de minutes où nous avons aperçu une famille de bœuf Musqué avant de rentrer sans problème au camp de base à Blis Bugt où Brigitte nous a accueillis avec un dîner de pâtes et de foie gras qu’elle avait gardé spécialement pour l’occasion.
Olivier Gilg GREA/Ecopolaris « Les échantillons collectés par Luc et Ben sont très intéressants, une seule pierre contient 5 espèces différentes de lichen. Au final, ils ont ramené trois sortes de fleurs : deux saxifrages et un pavot de l’Arctique, 10 lichens et une mousse identifiable grâce a ses fruits. La mousse va être expédiée à Norway pour identification et le lichen au Danemark où certains échantillons seront utilisés pour la recherche génétique. Le pavot arctique pris pour le GREA/Ecopolaris est la fleur la plus au nord du monde! »
Nous pensons que c’est la première fois qu’un para moteur a atterri et décollé de Kaffeklubben. Bien que la distance entre Bliss Bugt et Kaffeklubben soit seulement de deux kilomètres, à cause de la mauvaise qualité de la glace, il aurait été impossible de rejoindre l’île à pied ou à ski.